Casa FM Eckonting: Un album-hommage à Jules François Bocandé


Rédigé le Mercredi 31 Juillet 2013 à 20:52 | Lu 52 fois | 0 commentaire(s)


Jean Bosco Goudiaby, lead-vocal du Casa FM Eckonting, qui vient de sortir un album-hommage à l’ancien attaquant des Lions du football Jules François Bocandé, a fait part à l’APS de son ambition de reprendre le flambeau de groupes mythiques comme les Touré Kunda ou l’orchestre Casa, pour arriver à imposer davantage la musique casamançaise sur la scène sénégalaise.


Casa FM Eckonting: Un album-hommage à Jules François Bocandé
"Mon souhait, c’est de prendre la relève des Touré Kunda et de l’Orchestre Casa qu’on entend plus", a déclaré Jean Bosco Goudiaby, dont le troisième album, intitulé "Kwasseen" et dédié à Jules Bocandé. Cette nouvelle production est sortie il y a juste une semaine.
 
Inspiré des coutumes du pays Kassa, une région de la Basse Casamance comptant parmi les zones les plus mystérieuses et les envoûtantes du Sénégal, cet album-hommage est riche de 11 titres dont le premier est dédié à l’ancienne star des Lions du football, décédée le 7 mai 2012 des suites d’une opération chirurgicale.
 
Un des titres de "Kwasseen" consiste également en un featuring avec l’orchestre "Allez Casa", des inconditionnels de l’équipe-fanion de Ziguinchor, dont Bocandé a été pendant de longues années le joueur emblématique, avant de s’envoler pour l’Europe où il a poursuivi sa carrière en France et en Belgique.
 
Bosco Goudiaby, auteur compositeur, s’est inspiré des traditions du pays Kassa pour se doter d’un style propre appelé Ekonkone. Il compte ainsi s’inscrire dans la lignée des Touré Kunda et de l’orchestre Casa, qui ont pendant longtemps porté haut le flambeau de la musique sénégalaise.
 
Le succès enregistré par les Touré Kunda, dans les années 1980, préfigure une évolution majeure de la scène musicale internationale qui va finalement déboucher sur le concept de Wolrd Music.
 
D'essence familiale, les Touré Kunda s’est construit une réputation qui continue d’entretenir sa légende au terme de la carrière des frères constituant ce groupe originaire de Ziguinchor. Il peut se prévaloir d’une riche carrière ponctuée de nombreuses productions de référence, dont un album public Live Paris-Ziguinchor, double disque d’or en 1984, avec 200.000 exemplaires écoulés.
 
L'Orchestre Casa a pour sa part fait les beaux jours du lycée Djignabo de Ziguinchor.
 
Se basant sur les difficultés liées à la promotion de ses deux premiers albums, sortis grâce à l’appui de l’actuel maire de Ziguinchor Abdoulaye Baldé, Goudiaby a choisi Dakar pour y lancer sa troisième production avant de rejoindre la Casamance "dans quelques jours".
 
Bosco dit faire avec les bonnes volontés et les soutiens de toutes, pour réaliser, en septembre, en dans sa région natale, un clip de sa nouvelle production, enregistré grâce à l’appui d’amis mais dont le tirage demeure insuffisant selon le lead-vocal du Casa FM Eckonting.
 
"J’attire l’attention des autorités, en leur demandant de s’investir davantage pour la promotion de la culture de la région sud du pays, sans distinction de parti politique’’, au regard des difficultés rencontrées par les artistes casamançais, a déclaré Jean Bosco Goudiaby. Il donne son propre exemple, en soulignant que même pour répéter, il se trouve dans l’obligation de louer du matériel, ce qui lui coûte les yeux de la tête.
 
D’ores et déjà, celui qui affirme avoir par le passé rencontré des producteurs qui voulaient lui imposer le style mbalax bien prisé des Sénégalais, projette une tournée en Basse Casamance, du 9 au 17 août, avant son premier concert live à Dakar, prévu en octobre.
 
L’artiste ne s’interdit pourtant pas de s’inspirer d’autres styles, suivant le modèle du neuvième titre (reggae) de son dernier album, consacré à la paix en Casamance. Le 11e et dernier titre de la même production est également construit sur des airs de salsa et traite de la Traite négrière et de la colonisation.
 
Jean Bosco Goudiaby a dit que ses deux précédents albums comportaient par ailleurs des titres en Cabo Love en français et en wolof, une manière pour l’artiste de permettre à ‘’tout un chacun de se retrouver, sans distinction musicale, par ce que la musique n’a pas de frontière’’.
 
Au sujet de l’hommage rendu à Bocandé dans son dernier album, il a dit que cette initiative se justifie par ‘’tout ce que (l’ancienne star des Lions) du football a fait’’ pour sa région natale et le Sénégal en particulier. ‘’Le lion s’est endormi, mais il n’est pas mort’’, ajoute-t-il, en citant des paroles du titre dédié au footballeur.
 
"Ewagnay", le premier album de Jean Bosco Goudiaby, était sortie en 2008, deux ans avant la deuxième production du lead-vocal Casa FM Eckonting, commercialisée en 2011 et intitulée ‘’Djompy’’.
 
source: BK/OID
APS




Publicité



Facebook