Vipeoples.net  | Site d'actualité sénégalaise des VIP

CRITIQUE MEDIA - Vers la disparition de la presse écrite


Rédigé le Samedi 15 Février 2014 à 15:28 | Lu 106 fois | 0 commentaire(s)


La nouvelle tendance dans les média, c’est les sites d’information en ligne. En effet, les populations rechignent à acheter un quotidien d’information et préfèrent recueillir l’information du jour via le net après avoir écouté la radio.


Le constat est clair, la presse est belle et bien en voie de disparition. Des études récentes déclarent que seulement 15% des personnes de plus de 15 ans lisent encore des quotidiens et les générations futures ne relèveront pas la pente car l'étude révèle que moins de 5% des étudiants s'intéressent à la presse. Celle-ci n'a jamais connu de période aussi difficile et elle ne s'en relèvera peut-être pas à cause de la concurrence. Une concurrence qui se nomme la presse en ligne. Elle se développe de jour en jour et décourage les gens à se procurer le journal en papier car plus accessible et gratuit de surcroit. Et pourtant, l’actuel ministre de la Bonne gouvernance Abdou Latif Coulibaly, journaliste de son état, avait donné son avis sur les menaces de la disparition de la presse en 2011. Selon lui, «le journal en ligne ne pourra pas arriver un jour à supprimer le journal papier».

Il est convaincu que le développement de la presse en ligne ne pourra pas supprimer la presse. Il en veut pour preuve que les sites d’information qu’on désigne comme une menace pour la presse, ne sont pas des journaux au sens classique du terme, car ils se contentent de reprendre ce que les journaux ont déjà publié. Le journaliste d’investigation a affirmé aussi que la prolifération de sites d’informations s’explique par le fait que c’est le développement technologique qui le permet.

Ensuite, «il y a les coûts assez élevés de la presse qui font qu’aujourd’hui, les gens pensent qu’on doit trouver un moyen de développement à travers l’internet» selon Abdou Latif Coulibaly. A la question de savoir si la disparition de la presse est inéluctable, le journaliste d’investigation rassure. Mais les difficultés de la presse écrite découlent davantage de l’avènement du numérique que d’une forme de désintérêt social pour l’information. Certaines personnes estiment en revanche, que dans la profusion des sources d’information, la presse perd pied, et subit lourdement la concurrence de l’internet. Cette tendance s’exerce dans tous les pays occidentaux avec des particularismes nationaux. Les pays du nord de l’Europe demeurent de forts lecteurs, tandis qu’aux Etats-Unis, la presse quotidienne a vu fondre son lectorat (en 1964, 81 % des Américains lisaient un quotidien par jour contre 30 % en 2008).


CRITIQUE MEDIA - Vers la disparition de la presse écrite


Nouveau commentaire :
Facebook

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés