Vipeoples.net  | Site d'actualité sénégalaise des VIP

CÖTE D'IVOIRE - Charnier de Yopugon Qu’attend le régime de Ouattara pour organiser le procès en révision


Rédigé le Jeudi 21 Novembre 2013 à 11:48 | Lu 124 fois | 2 commentaire(s)



« 27 octobre 2000-28 octobre 2013 – Le charnier de Yopougon a aujourd’hui 13 ans. Et pourtant le mystère autour de cette terrible horreur demeure intact. Le Rdr qui accusait le président Gbagbo d’en être l’auteur est aux affaires depuis plus de deux ans.

Des corps en majorité le torse nu et mis ensemble comme du bois. L’état des corps et leur belle disposition, il y a de quoi intriguer. Ces victimes ont-elles été toutes tuées ensemble sur ce site ? Leurs bourreaux ont-ils pris tout le temps pour leur enlever leur chemise avant de les passer aux armes ? Si oui, alors quel plaisir tirerait un pouvoir en rassemblant les corps des gens qu’il a lui-même tués? Et dans quel intérêt un pouvoir le ferait-il ? Ce sont de simples questions. Dont les réponses nous aideront tous à comprendre s’il s’agit véritablement d’un charnier. »

Voici la substance d’un article produit par le journal Pro-Gbagbo « notre voie ».
Le RDR parti du président Ouattara qui a mobilisé ses partisans en se présentant comme la victime de ce charnier est aujourd’hui au Pouvoir.

Les auteurs présumés de ce charnier ont été acquittés lors d’un procès public par la justice ivoirienne. Le Parti de Ouattara a parlé de parodie de procès.
 

Aujourd’hui que le parti de Ouattara se trouve au pouvoir et qu’il tient en main tous les leviers de la justices, la question que se pose les observateurs est celle de savoir pourquoi le régime Ouattara n’organise-t-il pas la révision de ce procès !
Le RDR de Ouattara aurait-il des choses à se reprocher dans ce charnier ? Telle est l’interrogation que se posent les observateurs de la scène politique ivoirienne, dont la plupart sont intrigués par la passivité du régime Ouattara en ce qui concerne ce problème dont le RDR s’est pourtant servi massivement, dans sa stratégie de conquête du pouvoir.

Adou Basile
Ivoireinfo



Nouveau commentaire :
Facebook

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


Publicité



Facebook