Amy Sène, Isabelle: Meilleure Sportive Sénégalaise de l’année 2012


Rédigé le Dimanche 17 Mars 2013 à 15:54 | Lu 132 fois | 0 commentaire(s)


Le bureau de l’Union des femmes reporters sportives africaines (Ufresa) section Sénégal a tenu ce mercredi dans les locaux du Comité national olympique et sportif sénégalais (Cnoss) une réunion élargie aux experts membres du jury pour l’élection de la "Meilleure sportive sénégalaise" de l’année. Trois noms sont sortis du lot : Amy Sène, Isabelle Sambou et Hortense Diédhiou. Le second et dernier tour aura lieu le 26 décembre prochain.


Amy Sène, Isabelle: Meilleure Sportive Sénégalaise de l’année 2012

La première phase de l’élection de la "Meilleure sportive sénégalaise" de l’année 2012 a eu lieu, mercredi 12 décembre 2012 au siège du Comité national olympique et sportif sénégalais (Cnoss). Trois championnes ont été nominées et prendront le départ pour le sprint final, le 26 décembre prochain.

La championne d’Afrique du marteau et médaillée d’or des derniers Jeux africains, Amy Sène, la championne d’Afrique de judo Hortense Diédhiou et Isabelle Sambou, championne d’Afrique de lutte olympique sont les heureuses élues. Mais, dès le prochain tour de l’élection, une seule sera autorisée à monter sur le podium.

Auparavant, cinq athlètes avaient été retenues dans un premier tri opéré sur les propositions de 17 des 47 fédérations sportives qui existent au Sénégal. Nombre d’entre elles n’ont cependant pas de compétitions destinées ou ouvertes aux dames. Une lacune à laquelle elles remédieront, certainement, dans les années à venir pour «respecter la parité dans le sport». Dans ce lot de cinq, Bineta Diédhiou (taekwondo) et Aminata Sabaly (escrime), ont été recalées, non pas pour défaut de performance, mais parce que dans les critères d’éligibilité, figurent l’audience de la discipline. L’athlétisme, le judo et la lutte ayant meilleure côte au niveau Olympique et même national, elles sont sous le coup de «l’impopularité».

La saison écoulée, la présidente Ndèye Dome Thiouf et ses consœurs avaient primé la meilleure sportive valide, en plus d’un autre trophée destinée à la meilleure pratiquante de Handisports. Mais cette année, une autre distinction est venue s’y ajouter : celle de la «Révélation». La présidente fait d’ailleurs remarquer que dans l’avenir, il est prévu d’honorer la meilleure dirigeante, la meilleure arbitre, en somme, toutes celles qui se seront distinguées dans la pratique ou la gestion du sport.

La cérémonie de remise de trophée aura lieu le 12 février 2013 à 11 heures au Théâtre National Daniel Sorano.

SERIGNE MOUR DIOP





Publicité



Facebook