Acteurs de cinéma, chanteurs, footballeurs,... : Ces célébrités dans la politique


Rédigé le Mercredi 8 Mai 2013 à 13:56 | Lu 248 fois | 0 commentaire(s)


La candidature du chanteur-vedette Youssou Ndour à la Présidentielle sénégalaise, annoncée lundi 2 janvier à Dakar, s’inscrit dans la longue lignée des célébrités qui se sont lancées en politique. De Ronald Reagan au rappeur haïtien Wyclef Jean, du footballeur libérien George Weah au rocker australien Peter Garrett, voici une liste, loin d’être exhaustive, des personnalités qui ont tenté l’aventure. Avec un succès très inégal.


Acteurs de cinéma, chanteurs, footballeurs,... : Ces célébrités dans la politique

AFRIQUE
République démocratique du Congo : opposant à Mobu­tu, le célèbre chanteur de Rdc Tabu Ley Rochereau s’était exilé aux Etats-Unis puis en Belgique avant de revenir au pays après la chute du régime en 1997. Tout en poursuivant ses activités artistiques, il crée le mouvement La Force du peuple. Il est nommé député à l’Assem­blée consultative et législative de transition. En 2005, il devient vice-gouverneur de Kinshasa.

Liberia : la légende du football africain George Weah se présente en 2005 à l’élection présidentielle dans son pays natal sous l’étiquette du Congrès pour un changement démocratique. Qualifié pour le second tour, il obtient seulement 40,4% des voix face à l’économiste Ellen Johnson-Sirleaf.


AMERIQUES
Etats-Unis : outre l’acteur Ronald Reagan devenu l’un des Présidents américains les plus marquants du XXe siècle, on citera Arnold Schwarzenegger, vedette du body-building puis star d’Holly­wood élu gouverneur de Californie le 7 octobre 2003... comme Ronald Reagan avant lui. Elu maire en 1986, l’acteur et cinéaste Clint Eastwood, proche des républicains, restera deux ans à la tête de la ville californienne de Carmel.

Panama : très impliqué sur le plan social, le chanteur de salsa Rubén Blades se présente à la Présidence du Panama en 1994 en tant que leader du mouvement Papa Egoro. Il arrive 3e avec 18% des voix.

Brésil : le célèbre musicien Gilberto Gil a d’abord été conseiller municipal et secrétaire à la Culture de sa ville natale, Salvador. En 2003, le Président Lula Da Silva le nomme ministre de la Culture. Il démissionne en 2008 pour revenir à la musique. Son compatriote, le mythique footballeur Edson Arantes Do Nas­cimento, alias Pelé, a été ministre des Sports entre 1995 et 1998.

Haïti : élu président de la République le 14 mai 2011, le chanteur Michel Martelly a eu davantage de réussite que le rappeur Wyclef Jean, membre du groupe The Fugees, dont la candidature fut refusée par le Conseil électoral provisoire haïtien en raison de son lieu de résidence.

ASIE
Pakistan : quelques années après la fin de sa carrière sportive, le champion de cricket Imran Khan s’engage en politique. Opposant aux Présidents Pervez Musharraf et Asif Ali Zardari, il fonde le Pakistan Tehreek-e-Insaf (Pti) en 1996. Son parti échoue aux élections législatives de 1997 mais en 2002, lui-même est élu dans une circonscription du district de Mianwali. Il devrait se représenter en 2013.

Inde : en 1984, l’acteur le plus emblématique de Bollywood à la fin du XXe siècle, Amitabh Bach­chan, devient député du Parti du congrès. Mais jugeant lui-même qu’il n’a pas les compétences suffisantes, il démissionne de son poste au bout de trois ans.
Philippines : Joseph Estrada, comédien dans une centaine de films, est devenu maire de San Juan, puis sénateur et Vice-président du pays avant de se faire élire, en 1988, treizième Président des Philippines jusqu’à 2001.

OCEANIE
Australie : écologiste convaincu, Peter Garrett, leader du groupe de rock Midnight Oil, quitte la scène pour se consacrer entièrement à la politique. Membre du Parti travailliste, il est élu député. En 2007, il obtient le poste de ministre de l’Environ­nement, qu’il occupe toujours.

EUROPE
Grèce : la chanteuse grecque Nana Mouskouri a fait ses débuts en politique en 1994. Elue député au Parlement européen, elle siège sur les bancs du Parti populaire européen (Ppe, droite). Cinq ans plus tard, elle décide de ne pas renouveler son mandat pour se consacrer à nouveau à la chanson.
Sa renommée internationale n’atteint toutefois pas celle de l’actrice et chanteuse Melina Mercouri, exilée en France en 1967, après le coup d’Etat des Colonels. Figure emblématique de la résistance à la dictature, elle rentre en Grèce après la chute du régime, en 1974, où elle devient député pour le Mouvement socialiste panhellénique puis ministre de la Culture.

France : Plusieurs champions sont devenus ministre ou secrétaire d’Etat aux Sports, comme le judoka David Douillet, les athlètes Guy Drut et Roger Bambuck, le rugbyman Bernard Laporte ou encore le patineur Alain Calmat.

Royaume-Uni : la figure la plus marquante reste Sebastian Coe, athlète champion de demi-fond entré en politique au sein de Parti conservateur. Son rôle a été essentiel dans la victoire de Londres pour l’organisation des Jeux olympiques de 2012.

Italie : pays auréolé d’immenses talents artistiques et sportifs, l’Italie a vu débarquer sur la scène politique une certaine Ilona Anna Staller. C’était en 1979. Plus connue sous le pseudonyme de Cicciolina, cette sulfureuse actrice de films pornographiques est devenue députée en 1987 sous la bannière du Parti radical italien.


Rfi.fr




Publicité



Facebook