Abdoul Mbaye à propos de la critique d'Idrissa Seck sur les banquiers dans le gouvernement: «La distribution de l’argent, c’est terminé. Cette période est révolue!»


Rédigé le Lundi 13 Janvier 2014 à 10:04 | Lu 63 fois | 0 commentaire(s)



«Dekk bi dafa Macky», «l’argent ne circule pas» et ce sont les Sénégalais qui le disent.

Des propos qui ne laissent pas indifférent l’ancien Premier ministre Abdoul Mbaye, plus que jamais convaincu de la liquidité de l’économie sénégalaise. «Je vais commencer par confirmer la liquidité de notre économie », a d’emblée souligné le Premier ministre Abdoul Mbaye invité de l’émission Les affaires de la Cité sur Tfm. Le banquier d’expliquer qu’ « entre mai 2012 et mai 2013, la masse monétaire du Sénégal a crû de près de 7%. Ça, c’est de la réalité. Par contre, je me suis intéressé à cette notion de «l’argent ne circule pas». C’est quand même curieux… Au début j’ai d’ailleurs considéré que cela correspondait à un concept économique.

Ou financier. Finalement, c’est de la sociologie», dit-il. «Quand vous interrogez certaines personnes qui tiennent ce propos, elles disent oui, parce qu’on ne distribue plus. Parce que c’est ça le problème. L’argent dont on parle et qu’on ne voit plus en circulation, c’est l’argent qui distribuait. Et j’ai dit qu’on ne distribuait plus », a précisé Abdoul Mbaye. Qui poursuit. «Un homme politique connu a reproché au Premier ministre et au ministre des Finances d’être des anciens banquiers, d’être assis sur de l’argent, de ne pas laisser sortir l’argent.

Cette période au Sénégal, elle est révolue : la distribution de l’argent est terminée, c’est terminé ! L’argent va sortir en contrepartie de services faits, en contrepartie de marchés gagnés dans la transparence, dans la plus totale objectivité. C’est cela l'une des démarches fondamentales de rupture que le président Macky Sall a apportée», a soutenu l’ancien chef du gouvernement. «Par contre il y a de la redistribution, là on parle d’économie et de social. Le Président Macky Sall a le souci de trouver des solutions aux fractures qui existent au sein de la société sénégalaise et notamment en faveur des plus démunis (…). Il y a de la répartition», constate l’ancien Premier ministre.

Thiesvision.com
 Abdoul Mbaye à propos de la critique d'Idrissa Seck sur les banquiers dans le gouvernement: «La distribution de l’argent, c’est terminé. Cette période est révolue!»




Publicité



Facebook