ALERTE AFFAIRE HABRE: Le Procureur Sénégalais Mbacké Fall accusé de complicité avec Déby


Rédigé le Vendredi 20 Septembre 2013 à 15:30 | Lu 46 fois | 0 commentaire(s)



ALERTE AFFAIRE HABRE: Le Procureur Sénégalais Mbacké Fall accusé de complicité avec Déby
«Lorsque Hissein Habré était au pouvoir, c’est Idriss Déby qui était le responsable de la sécurité. Moi j’étais chargé des relations internationales dans l’équipe de Habré. Quand il y’avait des problèmes au Sud, Idriss Déby était Chef d’Etat major des armées. Tout ce qui est massacre au Sud du Tchad c’était Idriss Déby lui-même. S’il y a quelqu’un qui doit être poursuivi sur le plan international c’est bien sûr Idriss Déby. La justice Tchadienne est manipulée par Idriss qui cherche à faire des règlements de comptes politiques. Idriss Déby a perdu la raison». Ces propos sont de Mahamat NOURI, Président de l’Union des Forces pour la Démocratie et le Développement  (UFDD). Cette déclaration tenue sur les ondes de la RFI résume l’affaire Hissein Habré, indique dans un communiqué reçu à la rédaction de www.derniereminute.sn, le Forum Civile tchadien. Seulement, ajoute-il dans le document, « les propos tenus par le Président Idriss Déby dans les colonnes d’un journal sénégalais ont irrité tous les dignes fils du Tchad. Car nous savons tous, que ce procès organisé au Sénégal contre le Président Hissein Habré est un procès politique qui vise à éliminer un homme qui a toujours servi son pays.
Tout devient ainsi flou dans la tête de l’organisation de défense des droits humains au Tchad et soupçonne, le procureur de complicité avec le président Tchadien Idriss Déby. « Le procureur Sénégalais Mbacké FAL avait lors d’un point de presse déclaré : «Le président Déby n’a rien fait». Aujourd’hui, si ce même Déby dit qu’il est prêt à témoigner dans le procès. Cela prouve à suffisance, la complicité entre ces deux hommes ».
Le peuple Tchadien, selon le forum civil, veut la RECONCILIATION NATIONALE et  non un procès qui va davantage diviser et briser les cœurs  des Tchadiens.
« En plus, au Tchad, personne n’ose élever la voix pour défendre le Président Habré. La liberté d’expression et d’opinion est sacrifiée par le régime de Déby au pouvoir depuis 23 ans. Aucun Tchadien n’ose se rendre dans les lieux où se tiennent les auditions pour témoigner à décharge en faveur d’Hissein Habré. Tous les travaux de la Commission rogatoire venue du Sénégal ont été effectués en collaboration avec les associations des victimes qui sont pour la plupart des habitants du Sud du Tchad tous opposés aux populations du Nord d’où habitait Habré. Le procureur Mbacké FAL fait ses enquêtes sur la base d’un rapport commandité par Déby lui-même. Il regarde la direction indiquée par Déby et son clan », ajoute le comuniqué dans le quel le Forum civil interpelle les experts médicolégaux indépendants.  
« Où sont les experts médicolégaux indépendants  qui devront identifier les corps dans les charniers ? Qui va s’occuper de la datation des corps ? Comment prouver si tel corps a été enterré durant les guerres avant l’accession d’Habré au pouvoir ou pendant son règne de 1982 à 1990 ? Comment faire la différence entre les corps des Tchadiens et des soldats Libyens morts dans les combats avant 1982 ?  Comment identifier les corps des personnes tuées dans les années 70, lorsque 11 groupes rebelles lourdement armés s’affrontaient dans la capitale ? Que faire des frères, des sœurs de Habré et des musulmans tués au Sud par les hommes de Malloum et de Kamougué ? Attention…Par ailleurs, le président Déby a fait main basse sur les ressources du pays. Le peuple du Tchad vit la peur au ventre à cause des enlèvements, des disparitions d’opposants et des exécutions sommaires impunies ».
La liberté de la presse est au coeur des inquiétude du Forum Civil selon qui au Tchad, il n’existe pas de journaux privés, ni de radios privés encore moins de télévision privée. Il n’ya jamais eu de marche, de mobilisation de l’opposition ou de la société civile. Le dictateur Déby n’est pas la voix autorisée pour parler au nom du Peuple Tchad qu’il  terrorise depuis plus de deux décennies. Nous membres du Forum Civil Tchadien, pour vivre pleinement notre liberté, nous avons préféré quitter le Tchad. Ce qui nous a permis de continuer notre combat pour un Tchad libre ». 
Le Forum Civil dit oui pour un procès juste et équitable. Mais dans ces conditions, il est impossible pour le Sénégal d’organiser un procès neutre et sincère. La mise en scène est prête pour condamner Habré à vie par l’avocat de ses ennemis Me Sidiki KABA Ministre de la Justice, nommé par Mme Aminata TOURE actuel premier Ministre ordonnateur des dépenses pour l’organisation du procès Habré. Elle devra rendre compte un jour pour sa gestion de ces fonds, plus de 4 milliards de FCFA officiellement annoncés.
derniereminute

 




Publicité



Facebook