Vipeoples.net  | Site d'actualité sénégalaise des VIP

AFFAIRE KARIM WADE ET CIE, MONACO FACHÉ CONTRE LA CREI


Rédigé le Samedi 6 Juillet 2013 à 23:57 | Lu 81 fois | 0 commentaire(s)


La diplomatie sénégalaise devrait se déployer le plus rapidement possible pour calmer la Principauté de Monaco si Alioune Ndao ne donne pas de réponse satisfaisante aux autorités monégasques suite à leur lettre aux allures d’une demande d’explication adressée au Parquet spécial. D’après des informations fiables, l’autorité judiciaire du Royaume de Monaco a envoyé une lettre au Parquet spécial pour s’étonner des informations livrées ces derniers temps dans le cadre du dossier Karim Wade. La Principauté attend fermement des réponses.


AFFAIRE KARIM WADE ET CIE, MONACO FACHÉ CONTRE LA CREI
La divulgation de l’information selon laquelle des comptes bancaires appartenant au fils de l’ancien Président Abdoulaye Wade ont été découverts à Monaco et que dans l’un des comptes la somme de 1,3 milliard de nos francs a été découverte risque de créer une frictions diplomatiques entre Monaco et Dakar.
En fait, la Principauté de Monaco a été particulièrement outrée par l’utilisation et le traitement qui ont été faits de ces informations. Selon des sources établies à la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei), le ministre plénipotentiaire, chargé des affaires judiciaires à Monaco a adressé une lettre au Parquet Spécial pour exiger des explications.
L’autorité judiciaire de la Principauté s’est indignée que des informations classées «top secret» soient divulguées dans la presse avec des détails et des commentaires qui heurtent la dignité du plus petit monégasque. En réalité, ce qui offusque le plus la Principauté, c’est que son image soit ternie parce que pouvant être désormais considérée comme une planque des biens présumés mal acquis.
Agacées par la tournure des événements, les autorités monégasques exigent des explications plutôt satisfaisantes, non sans avertir qu’au cas contraire, cela risque de gangréner les relations diplomatiques qui lient la Principauté au Sénégal.
Par ailleurs, selon toujours nos informations, l’autorité judiciaire de Monaco a tenu à s’expliquer sur la manière dont les informations sur les comptes supposés appartenir à Karim Wade ont été obtenues. En effet, il n’y a jamais eu d’envoyés spéciaux «envoyés» par le Sénégal ou de fouilles effectuées par les membres de la Crei.
Aucun  cabinet d’avocats luxembourgeois ou monégasques n’a contribué non plus au travail. Il s’agit plutôt de recherches effectuées par les autorités judicaires du Royaume de Monaco. Mais la plus incroyable chimère, c’est que dans les comptes saisis, ce sont plutôt ceux de la famille Bourgi à Monaco qui ont été bloqués.




Publicité



Facebook