ABBAS BASS, formateur de jeunes basketteurs


Rédigé le Mercredi 20 Mars 2013 à 00:47 | Lu 298 fois | 0 commentaire(s)


Dans l’univers de la sphère orange au Sénégal, son prénom «Abbas » est synonyme de formateur de jeunes basketteurs. Il appartient comme Ass Diack,Gaucher Paye, Eliot Moustapha Khouma et autre Assane Kara au football à cette caste de soldats du sport, ces entraîneurs qui, depuis des décennies, réussissent à faire lever la bonne graine. Contre vents et marées, qu’il vente ou qu’il pleuve Abbas Basse, cet initiateur animateur, car c’est de lui qu’il s’agit, est toujours là à s’époumoner pour initier les adolescents au basket. De l’Asfo à Bopp en passant par la Ja ce soutier de 55 ans a laissé son empreinte en inculquant la science de la balle au panier aux gamins et aux gamines. Cela fait trente-deux ans qu’il apporte un bonus incontestable au basket sénégalais. Dans l’ombre, il se bat pour que le grain ne meurt.Infatigable.


ABBAS BASS, formateur  de  jeunes  basketteurs
Centre  Amadou  Malick  Gaye de Bopp. Lundi 8 septembre 2008.10h  32.  «  Papa  (c’est  comme  çà qu’il  appelle  ses  jeunes  protégés,les  apprentis  basketteurs),  fais  le tour de la bouteille, car c’est là que tu vas trouver ton équilibre technique.  »    Abbas  Basse,  55  ans,  a passé  au  moins  32  ans  de  sa  vie sur  les  parquets  pour  former  les adolescents  sénégalais  à  la  pratique  du  basket.  Un  véritable  bosseur qui, selon le Secrétaire général du club boppois, Pape Diouf,  «consacre  quotidiennement  pas moins de 10 heures aux apprentis basketteurs. Il est là tous les jours de 9h à 20 ». On comprend pourquoi de l’Asfo, où il a passé plus d’une vingtaine d’années  « c’est feu  Kader  Diallo,  l’un  des meilleurs  formateurs  d’Afrique,  qui était venu me chercher »  à Bopp en passant par la Ja, il n’y a presque pas un grand club de basket dakarois  qui  n’a pas  cherché  à s’attacher  ses  services.  Avec  «seulement »  comme  sésame  un diplôme  d’initiateur  animateur,Abbas a contribué à la formation de nombreux basketteurs sénégalais. Parmi ses meilleurs élèves, on peut  noter    les  «  Lions  »  Etienne Preira, Mactar Ndiaye, Aly Ngoné Niang  et  les  «  Lionnes  »  Fatou Kiné Ndiaye, Kadia Diarisso, Maty Lopy, les sœurs Diakhaté (Adama et  Rama)  et  Ndiaye  (Astou,Ndèye), Coumba Sarr, Aya Traoré Fatoumata  Diango  ».




Publicité



Facebook