À Soweto, Obama héritier de Mandela


Rédigé le Mardi 10 Décembre 2013 à 19:00 | Lu 69 fois | 0 commentaire(s)


En présence d'une centaine de chefs d'État, un dernier hommage a été rendu à Nelson Mandela dans le Soccer City Stadium de Johannesburg. L'icône sud-africaine a été salué par le président américain comme "un géant de l'histoire".


À Soweto, Obama héritier de Mandela
Une centaine de chefs d’État et de gouvernement ont assisté à la cérémonie d’adieu à Nelson Mandela dans le Soccer City Stadium de Johannesburg. Desmond Tutu, archevêque sud-africain, proche de Nelson Mandela, et Kofi Annan, ancien secrétaire général de l’ONU, étaient également présents. Le président américain Barack Obama est arrivé dans la ville accompagné de sa femme Michelle vers 7 heures du matin (heure locale).
Le président américain a été chaleureusement applaudi quand il a pris la parole. Il a salué “un géant de l’histoire”, “le dernier grand libérateur du XXe siècle". Il a également dénoncé les dirigeants qui se disent "solidaires" de Mandela mais ne tolèrent pas d'opposition. À la tribune se sont succédés ensuite d'autres chefs d’État, notamment la Brésilienne Dilma Roussef et le Cubain Raoul Castro.
L’actuel président sud-africain Jacob Zuma a été hué lors de son discours d’hommage, alors que de nombreux Sud-Africains désertaient le stade. L'archevêque Desmond Tutu a fait une intervention imprévue à la fin de la cérémonie, mêlant pitreries et prières. "Je veux voir le monde célébrer la vie d'une icône extraordinaire", a-t-il lancé. Environ 2 500 journalistes, sud-africains et étrangers, ont couvert les différentes cérémonies d’hommage à Nelson Mandela à travers le pays. La cérémonie d’adieu à Madiba a donné lieu à des poignées de main historiques : celle de Barack Obama et de Raoul Castro, celle Frederik de Klerk, dernier président de l’Afrique du Sud de l’apartheid, et de Thabo Mbeki, successeur de Nelson Mandela à la présidence du pays.
Le président français François Hollande, et son prédécesseur, Nicolas Sarkozy, ont échangé quelques mots mais se sont rendus en Afrique du Sud dans deux avions différents.


Nouveau commentaire :
Facebook

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


Publicité



Facebook