Á KARA, la Mention d’Honneur


Rédigé le Samedi 1 Décembre 2012 à 13:57 | Lu 170 fois | 0 commentaire(s)



Á KARA, la Mention d’Honneur
Le respectable et respectueux CHEIKH AHMADOU KARA MBACKÉ n’est plus à présenter aux Sénégalais. Pas un foyer dans ce pays au sein duquel son nom n’a pas été cité. N’est-il pas donc temps d’inviter nos compatriotes, hommes et femmes, non pas à parler, mais à réfléchir et surtout à s’interroger sur son cas. Le CAS KARA !Depuis que l’opinion a fait connaissance avec le personnage, ce dernier a toujours gardé la même démarche, tenu le même discours et viser le même but. Si la forme parfois change, le fond demeure. Tirant ses paroles des Enseignements de CHEIKH AHMADOU BAMBA Apôtre de la Non violence, ses actions sont invariablement portées vers la Paix. Á chaque fois que nécessaire, il a joué magistralement et avec brio sa partition de médiateur, de régulateur, de conciliateur, d’intercesseur au bénéfice de la Cohésion Nationale. Force est de reconnaître aujourd’hui que KARA est la Constance ! Son seul but étant de servir le Saint des Saints KHADIMOU RASSOUL, toute sa vie est tournée vers les autres et ce sans discrimination, sachant que l’Homme est la Créature privilégiée de DIEU. Et donc pour lui, chaque être humain venu sur Terre a été béni par DIEU pour la seule raison qu’il est né. 
Le rôle sans pareil de KARA est connu de tous. Ainsi en 2000 au cours des élections présidentielles à l’issue desquelles, est née la première alternance après indépendance, Monsieur Abdou Diouf tapi à l’ombre de  sa « Karapace », passa par la grande porte du palais pour quitter le Sénégal, la tête haute. Étant encore et toujours là, comme KARA lui avait prédit, Mr Diouf se voit même être applaudi à l’aéroport lors de ses retours au Sénégal, et président encore il est. Seul l’infatigable KARA, occupé à surveiller la soupape de la machine sociale pendant que les politiques passaient leur temps à s’encorner et à lorgner les postes juteux à se partager ; pensait à désamorcer l’implosion qui couvait.  
Non seulement, il parle toujours de paix, mais surtout il l’incarne. Il défend la Vérité, assiste les nécessiteux et protège les faibles. Il tend l’oreille et la main à tous, écoute les « Sans Voix » et indique le droit Chemin aux « Sans Voie ». L’impact de son action sur la jeunesse a réduit le travail de nos braves policiers et gendarmes. N’est-ce pas le rôle d’un Général ? Et ces adolescents refusant toute autorité, car abandonnés à eux-mêmes, réfugiés dans les grottes de Dakar, se lèvent pour répondre à ses appels. Et dites-moi qui autre que KARA pourrait le faire ? Combien de jeunes ont appris avec KARA à considérer désormais tout cimetière (de chrétiens ou de musulmans) comme celui où reposent les morts de sa propre famille ? Á combien d’autres, KARA a appris à faire régulièrement don de leur sang aux malades ? Il a bien élevé ses enfants, ainsi que ceux de beaucoup d’autres pères. Son voisinage est toujours ravi de sa présence. Son langage est modérateur et rassembleur. Loyal, dévoué et humble, il ne finit pas de surprendre. Il rappelle et prévient inlassablement sur les conséquences de la division, répare les frustrations des uns, panse les blessures des autres et empêche coûte que coûte les déchirements. Sa voix apaise les tensions et calme les esprits. Jamais il n’a tenu de propos vexants envers quiconque. Il dicte le Droit avec droiture. Son attachement à une justice de Clémence est la preuve que son cœur est dénué de toute haine et rancune. Sa bonté est égale à sa fermeté. Sa Constance est Vérité, Ouverture et Tolérance. Et sa Patience ! L’annonce se fait avec politesse et élégance.
KARA est un pur produit du pays profond, mais pétri de valeurs du terroir de l’Universel. Avec tact, il maitrise impeccablement les règles, et du Jeu et de l’Art. Un Guide Religieux qui ne confond pas l’as de pique et l’as de carreau, pour paraphraser, et vous dire ô combien il est moderne. En fait, lui seul, a toutes les cartes en main. Par l’Action et la Parole, il magnifie la Grandeur de Son Homonyme de Prénom :AHMADOU !
Aussi souvent qu’il subissait l’hystérie de certains médias ou de personnes, il ne répondait pas. Il a une super hyper classe indiscutable. Son courage et sa pudeur peuvent le pousser jusqu’à présenter des excuses publiques pour de fausses accusations. Il assume sans réserve son rôle de Responsable n’importe où, où il se trouve. Devant toutes les impasses politiques et sociales, sans souvent le montrer, il est intervenu, et une issue fut alors trouvée.
Un berger ne laisse pas une bataille avoir lieu dans le troupeau. Son rôle est d’intervenir à la vitesse du sapeur-pompier. Ainsi il n’y aura ni sang versé ni blessure à soigner. Et tout le bonheur pour le bétail. C’est le devoir basique du Guide : Al Mujaddid ! qui console les sinistrés, délivre les suppliciés, soutient les justiciables, rend visite aux prisonniers politiques et aux détenus de droit commun. Sa forme de générosité est presque légendaire. Combien de Sénégalais ont perçu des cadeaux de valeur de sa part. Certains diront que KARA est riche, mais savent-ils comment il vit, savent-ils qu’il redonne tout ce qu’il reçoit. Sachez-le, KARA n’a pas de poche ! 
Aux dernières législatives où sa présence n’a été qu’apparente, parmi les banderoles une disait : « KARA pour Tous ». L’assertion se conforte sur les murs des villes aux slogans révélateurs comme « Wade palais, KARA assemblée », « KARA/Idy », « KARA soutient Macky » et même « KARA’y Karim »… Bien avant cela, il s’est érigé en « avocat » d’Ousmane Tanor Dieng hué copieusement par une foule furieuse qui ne pouvait plus supporter d’entendre le nom d’Abdou Diouf son mentor de jadis. Tout cela pour dire que KARA voit toujours Talla Sylla, Abdoulatif Coulibaly ou Bara Tall de la même façon qu’il voit Serigne Moustapha Sy, Cheikh Béthio, Idrissa Seck, Kourouma Sané ou Cheikh Tall Dioum ! Ils sont tous égaux devant lui, car des hommes tout simplement. C’est seulement l’Être humain que KARA prend en compte. Pour le reste, Seul DIEU est Juge !
Wa laqad Karam na Banni Âdama, telle est sa base de conduite, son principe de comportement.
Pour KARA, un Wade-avant-président, un Wade-président ou un Wade-après-président est toujours le même Wade. Comme il le rappelle, il ne fait pas de distinction entre le merci et le merde d’Abdoulaye Wade (pardonnez-moi de rapporter fidèlement ses propos). Il fait son devoir, joue son rôle envers et contre tout. Point-barre. C’est comme cela que KARA fonctionne. Si Abdou Diouf revenait, leur relation reprendrait par là où elle s’était arrêtée. Et DIEU sait que ce ne serait pas le cas pour nombre de ses anciennes relations. KARA est, et reste toujours KARA. Tel un roc, le plus déchaîné des ouragans ne le fait pas vaciller.
Il faut que cela soit clair. KARA ne combat personne et nul n’est son adversaire. Son seul ennemi est Satan. Son unique Amour est CHEIKH AHMADOU BAMBA Serviteur de l’ENVOYÉ, connu et reconnu par tous les Saints.
Certes le Sénégal ne détient pas le monopole de la Sainteté, car ailleurs, habitent aussi des Saints. Mais ce sol fut celui où vécut le SAINT qui a vaincu ses farouches adversaires sans aucune goutte de sang versée. Cherchez dans l’Histoire. Chers Compatriotes, hommes et femmes, nous devons toutes et tous le savoir une fois pour toute : KARA surveille le pays ! Il veut la Paix et la Concorde, et il est déterminé à les préserver by any means necessary, pour reprendre les termes d’un charismatique révolutionnaire. Ce Monument de Paix bâti avec ferveur et patience, réussi dans la Non violence, légué avec amour et passion par Nos Saints Aïeux, est la chose la plus précieuse de notre Patrimoine National. HEUREUSEMENT, KARA ne dort pas. Jamais il ne baisse la Garde. C’est le Tout-Saint des Temps Modernes. Il est pour Tous !
Les Fils de SERIGNE TOUBA qui ont été ses contemporains, lui ont unanimement rendu Hommage. Et des hommages d’exception, s’il vous plait ! Et nous, qu’attendons-nous pour lui témoigner les nôtres ? Il veut pour nous une Société de qualité et d’excellence où le développement de l’Homme est au centre.
Pour celui qui s’occupe du cas de tout le monde et à tout moment, ne sommes-nous pas enfin tenus de lui rendre la pareille ? Sénégalais, Sénégalaises, puis-je vous donner ce conseil que vous ne regretterez pas : Faites comme moi, … méditer sur le cas KARA. Tout n’est que PAIX, AMOUR et SÉCURITÉ.
Á bon entendeur… SALÂM !
Ousseynou Cissé, un Militant de la Vérité.




Publicité



Facebook