99 MILLIARDS SONT-ILS ATTRIBUABLES À KARIM ?


Rédigé le Vendredi 13 Septembre 2013 à 03:03 | Lu 80 fois | 0 commentaire(s)



99 MILLIARDS SONT-ILS ATTRIBUABLES À KARIM ?

La tournure prise par l’affaire Karim Wade qui s’achemine tout droit vers une seconde mise en demeure est « totalement ridicule» et constitue des «manoeuvres sales» aux yeux des conseils de Karim Wade. Ils sont d’autant plus ulcérés que, relève une source, nulle part dans le nouveau rapport brandi par le Procureur spécial Alioune Ndao, l’expert n’a soutenu que les 99 milliards sont à Karim Wade. En vérité, ce sont les crédits de 30 comptes bancaires de 2002 à 2013 qui donnent ce montant.

 Le nouveau rapport commandité par la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI), sur la base duquel l’ex-ministre Karim Wade s’achemine tout droit vers une seconde mise en demeure ne dit curieusement nulle part que les 99 milliards ont transité dans le compte de Karim. C’est plutôt la somme des montants versés sur le compte de Karim et de trente autres sociétés dont celles de Bibo, Mamadou Pouye, Nadia Bourgi, etc., qui fait ce montant.

 

Furieux, un conseil de Karim Wade fulmine : «Je ne comprends pas que dans le cadre de la même enquête, on sorte ces soi-disant nouveaux montants, sans enquête préliminaire ni rien». Sur les 30 comptes, renseigne une source, un seul appartient à Karim Wade et l’expert fait état d’un montant de 2.482.137 dollars, soit un peu plus d’un milliard. On lui a attribué les soldes des autres comptes, comme s’il en était le bénéficiaire, ajoute notre interlocuteur.

«C’est totalement ridicule, c’est de l’acharnement. Pour les deux jours, on va consulter les documents sur place. On ne lui reproche rien, pour le moment, mais il est probable qu’au bout de ces deux jours on lui notifie sa mise en demeure de justifier ces mouvements bancaires. Nulle part dans le rapport remis à la CREI, l’expert n’a dit que les 99 milliards sont à Karim Wade. C’est plutôt le total des crédits de tous les 30 comptes, de 2002 à 2013 qui fait un peu plus de 99 milliards», insiste-t-il.

Dans les piles de dossiers qui ont été remises hier à Karim Wade et à ses avocats, certains chapitres ont déjà fait l’objet de réponses dans la première mise en demeure. C’est le cas pour les 2.482.137 dollars trouvés dans le compte numéro 5102960, a-t-on appris.

«C’est parce que nous nous sommes rendu compte de cette supercherie que nous sommes sortis vite lors du face à face, il n’y a rien de nouveau. Ils savent qu’ils ne peuvent pas maintenir Karim Wade au-delà du 17 octobre, c’est pour cela qu’ils se sont engagés dans ces manoeuvres sales qui sont des violations des droits de notre client. Tout ce qu’ils ont eu de l’extérieur comme information blanchit Karim Wade. C’est pour cela que vous ne les entendez plus communiquer sur les résultats des commissions. Cela ne les arrange pas. Toutes les pièces sont déjà dans le dossier et nous avons déjà répondu. Ils se disent que si on parle de 99 autres milliards détournés par Karim Wade, les Sénégalais vont se dire que ce dernier mérite la prison à vie, mais maintenant personne n’est dupe. L’opinion voit clair dans leur jeu», peste un des avocats de Karim Wade.


 

LE TRIO POUYE-BOURGI ET KHALIL KARIM APPARAIT SOUVENT

 Dans le rapport qui couvre sur la période de mi-août à début septembre, à l’examen des différents tableaux qui s’étalent sur une cinquantaine de pages, le nom de Karim Meïssa Wade est apparu deux fois sur un même numéro de compte. C’est sur le premier qu’il a été relevé 2.482.137 dollars. Sur le second tableau, la mention «Néant» est marquée dans toutes les rubriques.

En dehors de Karim Wade, les bénéficiaires économiques pistés par la CREI sont Lifa Capital Finance Corporate (Nadia Bourgi), Mme Ferrial Hassan Bourgi, Abk Finance Investment Limited, Aboukhalil Ibrahim ou Abou Khalil Karim, Coral Service Managment, Bludell Investment Holding, Abs Corporate, Menzies Afrique Sa, Menzies Afrique Centrale, S. Aisa Paris, Djoz Sa Lux, Gp International Group, Karim Aboukhalil, General Air Service, Afriport Sa Mamadou Pouye, Regory Investmebt Inc Panama, Ahs Middle, Aroho Placement, Fontabel Trading, Dihla Corporate, Equium Equaty Sa, M A Engening Corp, East et Africa Holding Panama, Menzies Middle East et Africa Group Ld, Peal Caporal Investment, Les noms de trois présumés complices du fils de l’ancien président de la République sont souvent apparus dans le rapport. Ils s’agit de Pape Mamadou Pouye, Ibrahim Aboukhalil dit Bibo Bourgi et Abou Khalil Karim.
L'AS

 


Nouveau commentaire :
Facebook

Les messages jugés choquants seront de suite supprimés


Publicité



Facebook