Vipeoples.net  | Site d'actualité sénégalaise des VIP

151 milliards pour des besoins de 795 milliards


Rédigé le Jeudi 25 Avril 2013 à 14:58 | Lu 80 fois | 0 commentaire(s)


Hier mercredi à Tambacounda, la déception se lisait sur tous les visages à l’issue du Conseil interministériel présidé par le Premier ministre. Pour plusieurs présidents de conseil rural qui y ont pris part, « La montagne a accouché d’une souris ». Le premier ministre est tout de même revenu sur la nécessité de réaliser des investissements dans les meilleurs délais à Tambacounda, mais les montants avancés sont loin de couvrir les besoins.


151 milliards pour des besoins de 795 milliards
Pas un seul président de conseil rural de la région de Tambacounda, pas un seul maire, pas un seul député n’a raté le conseil inter ministériel qui s’est tenu à Tambacounda ce mercredi 24 avril. «Nos techniciens de l’Agence régionale de développement et des services régionaux de la planification et de la statistique ont bouclé un document béton et bien fouillé sur les préoccupations majeures de la région qui font qu’aucun élu n’avait rien à rajouter durant les débats », expliqueront le bouillant maire de Goudiry Thiedel Diallo et Baganda Sakho, le président du conseil rural de Koar, pour exprimer leur espoir de voir enfin la région de Tambacounda sortir de l’ornière. 

Près de 795 milliards de nos francs étaient budgétisés pour améliorer les infrastructures routières, réduire la mortalité maternelle et infanto-juvénile, la pauvreté galopante, réaliser les ouvrages hydrauliques pour transcender à jamais les problèmes d’accès à l’eau potable, assainissement, électrification rurale, éducation, entre autres.

Aucun secteur n’a été épargné. Hélas, le ministre de l’Economie et des finances et ses collègues ont étalé les programmes en cours et à venir, mais finalement, le programme triennal d’investissements prioritaires tourne autour de 150 milliards de FCfa. « Scandaleux ! », martèle le jeune militant de la société civile, Mamoudou Diallo qui considère ce montant comme « un manque de considération par le gouvernement de Macky Sall pour les populations laborieuses d’une région où tout est à refaire », dit-il.

Le chef du gouvernement laissera tout de même entendre que dans les plans du gouvernement, figurent en bonne et due place les projets d’érection de la région naturelle du Sénégal oriental en un pôle de développement économique et faire de Tambacounda la capitale minière de l’Afrique occidentale avec le développement de grandes opérations minières en cours dans les pays voisins du Mali, de la Mauritanie et de la Guinée. Ceci, de l’avis d’Abdoul Mbaye, ne saurait se réaliser sans des voies de transport appropriés surtout le chemin de fer qu’il va falloir réhabiliter.
 
Macky Sall, lui, a été accueilli en grandes pompes dans l’après midi. Le président a procédé à l’inauguration du centre d’hémodialyse du centre hospitalier régional de Tambacounda et de la nouvelle station de télévision régionale de la RTS. Ce jeudi il présidera le conseil des ministres.




Publicité



Facebook